La Différence, c’est que c’est pas pareil

Un film de Pascal Laëthier, 2008
-

Genre: Comédie Dramatique

Langues: Français

Durée: 90 min

Pays: France, Luxembourg, Belgique

Année: 2008

Commander le DVD

SYNOPSIS

-

Après avoir abandonné sa famille et fait fortune aux States, Sylvain revient en France pour le baptême de son petit-fils et renoue avec ses enfants et son ex-femme. Mais tout le monde le sait, les réunions de famille ne se passent jamais comme on le souhaiterait, surtout quand votre arrivée est une surprise pas forcément appréciée…

CREDITS

-

Réalisateur: Pascal Laëthier
Scénario: Pascal Laëthier, Sandrine Martin et Guillaume Adler
Image: Philippe Guilbert
Son: Dirk Bombay, Ingo Dumlich, Alek Goosse
Montage: Virginie Bruant
Musique: David Laborier

 

Interprètes:

 

Sylvain : François Berléand

Anne : Clémentine Célarié

Agnès : Audrey Dana

Pierre : Eric Savin

Diane : Claire Nebout

Claire : Armelle Deutsch

Paul : Atmen Kelif

Le grand-père : Roger Dumas

Lise : Alexandra Ansidei

 

Produit par Véronique Rofe (Librisfilm), Jean-Luc Van Damme (Banana Films), Donato Rotunno (Tarantula).

 

Distributeur : Zelig Films

RÉALISATEUR

-

Après avoir suivi différentes voies, notamment des études de sociologie, puis un cursus pour devenir psychanalyste, c’est vers le cinéma que Pascal Laethier se tourne. Il suit les cours de l’Idhec dont il sort en 1986 puis gravite sur les plateaux de cinéma en tant qu’assistant durant près de 15 ans et passe derrière la caméra pour réaliser ses premiers courts-métrages, 18, rue Popincourt avec Jean-Pierre Darroussin en 1996, Comme un frère avec Isabelle Otero en 1998 et Accidents en 2000. Après une incursion dans le monde de la publicité et la conception de différents spots pour des marques prestigieuses, il réussit enfin à trouver les financements pour se poser sur son premier long-métrage, La différence c’est que c’est pas pareil, un récit qu’il a longtemps porté en lui.

VIDEO

-

REVUE DE PRESSE

-

“François Berléand est le héros de cette fantaisie qui semble écrite pour le mettre en valeur.”

20 minutes