Sur les cendres du vieux monde

Un film de Laurent Hasse, 2001
-

Genre: Documentaire

Langues: Français

 

Durée: 52 min

Pays: France, Luxembourg

Année: 2001

Disponible en VOD

SYNOPSIS

-

La vallée de la Fensch en Lorraine, berceau et fleuron de la sidérurgie française, peut-on lire dans les encyclopédies, mais à l’aube du 3ème millénaire, le constat est plutôt amer. Les usines, poumons économiques de la région et qui en avaient façonné le paysage sont aujourd’hui détruites à 95% et la population touchée de plein fouet par la crise. Les enfants de la sidérurgie ne semblent guère avoir d’autre alternative que le travail précaire ou l’exode vers le Luxembourg tout proche, nouvel Eldorado, paradis fiscal en plein cœur de l’Europe. Telle est la vallée aujourd’hui : abandonnée, désemparée, sacrifiée sur l’autel de la mondialisation.

Pourquoi et comment en est-on arrivé là? Comment vit-on à Hayange et dans la vallée aujourd’hui? Et puisque le 21ème siècle sera celui de l’ultra-libéralisme, qu’adviendra- t-il de cette société érigée dans le culte de la mono-industrie, du paternalisme des maîtres de forge et désormais orpheline de l’ère du fer?

Ce sont toutes ces interrogations qui ont habité le réalisateur Laurent Hasse, revenu filmer la région de son enfance.

CREDITS

-

Réalisateur: Laurent Hasse
Image: Laurent Hasse
Son: Marc Nouyrigat, Xavier Griette, Christian Lamalle.
Montage: Matthieu Augustin, Sophie Dolivet
Musique: Rodolphe Burger

 

Une coproduction ARTE France, Iskra, Carré Noir RTBF, Tarantula, Centre Vidéo de Bruxelles, Sombrero Productions.

Avec la participation du Centre National du Cinéma, du Fonds d’Action Sociale, de la Procirep, de la Délégation Interministérielle à la Ville.

 

Avec l’aide du Fonds National de Soutien à la Production Audiovisuelle du Grand-Duché du Luxembourg, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Communauté Française de Belgique.

REVUE DE PRESSE

-

“Une œuvre tendre et authentique mais où l’Eldorado d’hier n’est pas épargné”

Le Républicain Lorrain (19 oct. 2001)

 

“Hasse dénonce le fatalisme, l’économie actuelle, les syndicats et même le monde de la politique.”

TéléObs Cinéma (déc. 2001)

 

“Des tranches de vies difficiles, désabusées, filmées avec un regard tendre. Le constat est amer et constitue un vrai appel aux pouvoirs publics”.

Télé Loisirs (déc. 2001)